Espace Adhérent

Communiqué de presse des groupes locaux de la gauche LGBTI+ à l’occasion de la Pride de Marseille

Communiqué de presse des groupes locaux de la gauche LGBTI+ à l’occasion de la Pride de Marseille

201806 logos gauche lgbti marseillaise

À l’occasion de la Pride Marseille 2018, nous, organisations de gauche, faisons nôtres les revendications portées par le collectif d’associations et nous nous associons pleinement au fil rouge : « Nos amours dépassent les frontières ».

Nous rappelons le gouvernement aux obligations du droit d’asile, en vertu de la convention internationale de Genève signée par la France. Il est inacceptable que des mesures d’éloignement du territoire français puissent frapper des personnes victimes de discriminations ou menacées de mort dans leur pays en raison de leur orientation sexuelle ou identité de genre. Comment la France peut-elle expulser le jeune guinéen Moussa dans son pays alors qu’il y est menacé d’emprisonnement voire de mort ?

Nous rappelons également le président Macron à ses promesses, de faire de l’ouverture de la PMA à toutes les femmes une réalité. Cependant à ce jour, cette proposition ne figure pas au calendrier législatif. Le choix du président, d’avoir cherché à diluer cette question politique dans le cadre des États généraux de la bioéthique pour la présenter comme une question d’éthique, aura, hélas, permis une fois de trop de libérer des discours de haine et des poncifs réactionnaires les plus éculés.

Pourtant l’ouverture de la PMA et la nécessaire évolution des lois sur la filiation constituent des mesures d’égalité et de liberté qui nous apparaît comme un pas évident dans la reconnaissance des projets familiaux tels qu’ils existent, et la protection de toutes les familles telles qu’elles existent. Nous défendons une façon progressiste, de gauche, de faire la loi : la PMA ne doit pas non plus être une source d’inégalités socio-économiques. Cette loi ne doit pas simplement permettre l’ouverture aux couples de lesbiennes et aux femmes célibataires l’accès à la PMA, mais doit également mettre en œuvre une possibilité concrète d’user de ce droit, avec la mise en place d’une prise en charge avec un haut niveau de solidarité, par la sécurité sociale et les complémentaires santé.

Le temps des renoncements sur les mesures évidentes de reconnaissance et de protection de toutes les familles est révolu.

Signataires : HES Marseille, Génération·s Marseille, Parti communiste français 13, Europe Écologie – Les Verts

HES • Socialistes LGBT+

Depuis de nombreuses années, des militants associatifs, des responsables politiques et syndicaux, des citoyennes et des citoyens se retrouvent à HES • Socialistes LGBT+ pour défendre les droits des lesbiennes, des gays, des bis et des trans et de tant d'autres (LGBT+). Créée en 1983, HES s’inscrit dans ce combat pour l’égalité des droits, pour des citoyen·e·s à part entière et pour la lutte contre toutes les discriminations.

Lire la suite...